Velib’, une success-story mise à mal par le vandalisme

A côté des records d’utilisation fréquemment battus depuis deux ans par les systèmes de vélos en libre-service (VLS) qu’il gère en France ou encore du succès socioculturel que son produit rencontre de Göteborg à Séville en passant par Dublin et Vienne, JC Decaux enregistre… un niveau de vol et de vandalisme « sans précédent. » Publicités

Métropoles : quand gauche et droite plébiscitent des villes inégalitaires

Si les jeunes écoliers apprennent par cœur l’exode rural d’après-guerre, ils ne connaissent pas grand-chose de l’exode urbain frappant aujourd’hui les classes populaires de la plupart des grandes villes. Les alertes du géographe chevènementiste Christophe Guilluy sur le creusement des inégalités entre deux France, celle des métropoles et l’autre composée de territoires périphériques fait de … Lire la suite

Gentrification : Paris s’embourgeoise, les classes populaires poussées en banlieue

Contrairement au discours ambiant sur la muséification de Paris, la capitale subit une métamorphose inédite. Soignant la « compétitivité » de leur métropole pour gagner des places dans le « classement des villes-mondiales » que lui dispute les places financières telles que Londres, New-York ou encore Tokyo, les socialistes, écologistes et communistes de la capitale favorisent une gentrification des quartiers populaires. Le Paris canaille d’Ernest Hemingway voire celui d’Emile Zola se trouve relégué sous les catacombes, pour mieux laisser apparaître une capitale-vitrine construire pour les cadres et les touristes.

Promenade géopolitique dans un Paris fracturé

N’en déplaise à certains nostalgiques de Jean-François Gravier [Paris et le désert français, 1947], le Parisien n’existe pas ! Sans même s’aventurer dans les « villages de Paris » ou sur la ligne de démarcation entre l’Ouest et l’Est de la capitale, une balade de trois kilomètres dans un centre-est parisien à priori homogène suffit pour réaliser que ses habitants ne se vivent pas comme un groupe uni et indivisible.

La bataille de Paris, un duel entre socialistes et écolos ?

Aussitôt la séquence présidentielle et législative 2012 terminée, les états-majors des partis politiques préparaient déjà les futures échéances locales ! A Paris, la perspective des élections municipales en 2014 a même façonné les stratégies des écologistes et des socialistes, au cours des récents scrutins.

Paris: chronique d’une métropole en gestation

A la veille de l’acte III de la décentralisation, l’Ile-de-France est décidée à prendre son avenir en main, en se dotant d’un outil de gouvernance à l’échelle de la métropole. Attention cependant à ne pas marginaliser certains territoires ni à rajouter un échelon dans le millefeuille institutionnel. Article paru dans La Salle des Colonnes.

De l’Hôtel de Ville de Paris aux Ministères, un exode post-6 Mai ?

Bien que le casting de Jean-Marc Ayrault ait déjà été dévoilé, la lutte des places ne fait que débuter. Depuis mercredi se répartissent non plus les maroquins ministériels mais les quelques 400 postes en cabinets, antichambres de la vie politique ou du pantouflage dans le privé. Pas aussi médiatisée que les nominations au gouvernement, cette … Lire la suite

Sciences Po: éloquence ou baratin ?

Qui sera désigné «meilleur baratineur 2011» de Sciences Po ? Réponse dans deux jours -le 21 avril prochain- lors du Prix Philippe Séguin, organisé par le club d’éloquence Sciences Polémiques. En misant sur la prestance et le divertissement, Sciences Polémiques veut ouvrir une nouvelle voie et réhabiliter les grands discours politiques, de Clémenceau à Badinter. A … Lire la suite

Le Racing, vers l’infini et au-delà !

Sept journées. Cinq victoires. Plus de trente points inscrits en moyenne. Entre humilité apparente et ambitions inavouées, le Racing Métro surprend en ce début de saison. Et dans le petit monde de l’ovalie, on voit mal comment il pourrait en être autrement. Mêlée souveraine, plan de jeu respecté à la lettre, tout les voyants sont au vert avant de recevoir Biarritz, ce week-end.

L’UMP (chi)raque dans l’affaire des emplois fictifs

Ce n’est pas un aveu… mais cela y ressemble fort. Jacques Chirac et le parti présidentiel s’engagent à rembourser 2,2 millions d’euros à la Mairie de Paris pour régler le litige des «emplois fictifs». Le protocole d’accord devrait être soumis au prochain conseil de Paris (27 et 28/09). Rien de fait donc, mais une chose … Lire la suite