Le (petit) rôle de la précarisation dans la baisse de qualité de l’information…

Publicités

Politigeeks, rentrez chez vous !

Ben Ali a quitté le pouvoir et laissé le peuple tunisien divisé, entre ceux qui attribuent son renversement à Facebook, Twitter & Youtube, et ceux partisans d’une «révolution de Jasmin», qui trouverait principalement ses fondamentaux dans la famine, le chômage et la corruption. Les médias et autres cyber-utopistes ont beau raffolé de la première, la … Lire la suite