A Lyon, les municipales ont déjà commencé

Dans un ebook publié par Libération à l’ouverture des universités d’été du PS, l’écologiste Philippe Meirieu règle ses comptes avec Gérard Collomb. Gâchant par la même occasion le week-end rochelais du Maire de Lyon, sur fond d’élections municipales 2014.

Lire sur ce blog : «La bataille de Paris, un duel entre socialistes et écologistes ?» (27 juillet 2012)

17 juin 2012, dans la soirée. Thierry Braillard, jusqu’ici adjoint (PRG) au Maire de Lyon, est élu député de la 1ère circonscription du Rhône. Une victoire intervenant au terme d’une campagne fratricide pour la gauche lyonnaise : candidat officiel PS / EE-LV, Philippe Meirieu avait été éliminé dès le premier tour.

Ce vendredi 24 août, plus de deux mois plus tard, le vice-président écologiste de la région Rhône-Alpes a décidé de rompre le silence. En une cinquantaine de pages, il dénonce les pratiques du dissident Thierry Braillard. Mais surtout, Philippe Meirieu critique le soutien que lui a apporté Gérard Collomb, qui faisait campagne pour lui jusqu’à trois jours par semaine.

Preuve selon l’écologiste, que le Maire de Lyon serait à la tête d’un «système […] qui oscille entre le bien commun et le clientélisme», où s’observe «in vivo, le détournement des règles démocratiques au profit d’intérêts particuliers» : il a facilement mobilisé la quasi-totalité de la fédération PS du Rhône, allant même jusqu’à obliger les collaborateurs d’élus à arpenter la circonscription.

Montage. Crédits photos: Libération

Pour ce dernier scrutin avant les élections municipales, Gérard Collomb s’est investi pour stopper la progression des écologistes. Car si le PS est arrivé devant EE-LV lors des élections européennes de 2009 – 16,46% contre 16,28% –, il n’a pas échappé au Maire de Lyon que les socialistes ont été devancés par les écologistes dans 15 des 20 plus grandes villes françaises. Dont Lyon – 23,7% pour Rivasi contre 15,51% pour Peillon

Certes, la hiérarchie a été respectée lors des régionales et cantonales suivantes, et le PS a retrouvé son rang de première force politique de gauche. Reste que le mal était fait. Europe Ecologie-Les Verts, qui ne dirige aujourd’hui que 57 des 36.700 communes françaises dont une seule de plus de 100.000 habitants, souhaite depuis conquérir de nouvelles grandes villes.

Cette surprenante ambition risque de rapidement poser problème : la campagne s’annonce plus que féroce entre deux partis ciblant les mêmes électeurs pour se départager le fauteuil de Maire. Etant donné la gentrification (traduit, sans rigueur scientifique, par bobo-ïfication) à l’œuvre à Paris, Lyon, Nantes ou encore Lille, le PS comme EE-LV rivalisent pour séduire les classes moyennes supérieures.

Alors que le gouvernement veille à conserver une certaine unité entre les différentes forces de la majorité, y compris sur le délicat traité européen, il n’est pas à exclure que des brouilles idéologiques viennent perturber le fonctionnement des exécutifs locaux rose-vert.
A écouter Meirieu, Collomb aurait une conception de la ville fondée sur «l’idéologie des métropoles» qui consisterait à «renforcer l’intensité lumineuse au centre, pour être vu de plus en plus loin et attirer les envieux fortunés.» D’où les votes écologistes, explique t-il, «contre des opérations de pur prestige [son opéra, son stade, ses illuminations ses pôles de compétitivité] dans l’intérêt du rayonnement de Lyon», au conseil régional de Rhône-Alpes.

Plutôt que d’être obsédés par la place de leur ville dans le classement des métropoles, les écologistes, eux, auraient à cœur d’améliorer le cadre de vie et le bien-être des habitants. Bien entendu, la campagne ne fait que commencer…

Lire également : «La bataille de Paris, un duel entre socialistes et écologistes ?» (27 juillet 2012)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s